Fous le camp chez toi !

Ce n’est pas étonnant si au Mexique, pourtant voisin des Etats-Unis, la résistance à Halloween est la plus forte. La fête gringo  existe ici, très populaire chez les enfants, elles aussi l’occasion de fêtes dans les bars ou discothèques.

1393963_10202185580101541_350198419_n[1]

Mais Halloween est ressenti comme un folklore étranger. Ici au Mexique on a du solide, de véritables traditions qui puisent leurs racines dans l’histoire centenaire sinon millénaire du pays. Alors Halloween-guignol pour une frange de la population et le Dia de los Muertos, dans sa beauté, sa diversité et son émotion, pour tous. Et bien évidemment on ne peut oublier la dimension politique d’un tel rejet.

Pourquoi le Mexique, demande-t-on souvent? Ca ne s'explique pas. Gamin, je rêvais déjà de Teotihuacan, à vingt ans je grimpais les pyramides. Aujourd'hui, quarante ans plus tard, je vis à cinquante kilomètres de ce rêve. Installé à Mexico, je ne m'imagine pas vivant ailleurs. J’aime le Mexique tel qu’il est, sans lunettes noires ni lunettes roses, les mexicains c'est une autre affaire... A côté de l'actualité il y a la vie, la vie, la vie. Parmi les très nombreuses choses que j'aime ici, en dehors de la qualité de vie et de l' "informalidad" (un peu trop parfois) c'est l'amour des mexicains pour leur histoire, leurs traditions et leurs racines, quelque chose tombé en désuétude dans le pays d'où je viens.

Author: LucienMex

Pourquoi le Mexique, demande-t-on souvent? Ca ne s'explique pas. Gamin, je rêvais déjà de Teotihuacan, à vingt ans je grimpais les pyramides. Aujourd'hui, quarante ans plus tard, je vis à cinquante kilomètres de ce rêve. Installé à Mexico, je ne m'imagine pas vivant ailleurs. J’aime le Mexique tel qu’il est, sans lunettes noires ni lunettes roses, les mexicains c'est une autre affaire... A côté de l'actualité il y a la vie, la vie, la vie. Parmi les très nombreuses choses que j'aime ici, en dehors de la qualité de vie et de l' "informalidad" (un peu trop parfois) c'est l'amour des mexicains pour leur histoire, leurs traditions et leurs racines, quelque chose tombé en désuétude dans le pays d'où je viens.

Share This Post On

1 Comment

  1. Pour avoir vécu au Mexique, je confirme, mais j’ai aussi passe 10 ans en Irlande, la vraie patrie d’Hallowéen. C’est une fête celte, qui plonge ses racines dans la préhistoire.

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>