Le 11 novembre, fêté par les français au Mexique

La cérémonie du 11 novembre se fête aussi au Mexique. Vous vous demandez sûrement comment et à quoi ça ressemble.

Premier point  : Ca se passe au Panteon Frances (cimetière français) de la Piedad.

Et oui, il y a des cimetières français au Mexique.

Savez-vous que la France a tenté d’envahir le Mexique sous le règne de Napoléon III, cet évènement est aussi connu sous le nom de l’intervention Française au Mexique?

Attaque de Puebla par l’Empire Napoléonien

Probablement pas. Si je ne me trompe, cela n’est pas enseigné aux petits français…Mais cela est une autre histoire. (bientôt sur Francaisamex?)

El Panteon de la Piedad est un cimetière de style gothique/néoclassique suivant le style du célèbre Père Lachaise. Il est situé à côté du Centro Medico, sur l’avenue Cuauthemoc, en direction du Parque Delta (centre commercial), les gens vendent de la nourriture devant ses murs (tacos, pizzas, hamburgers, tamales).Il fût inauguré le 1er janvier 1872 par le président Benito Juarez.

On peut y lire sur la porte d’entrée les mots suivants, en français : « Heureux qui meurt dans le seigneur « .

Les portes de ce cimetière sont généralement fermées. Mais pas en ce 11 novembre. Après avoir reçue une invitation pour assister à la cérémonie que voici :

je suis venu investir les lieux avec Claudia et ma caméra afin de filmer ce moment solennel, fêter l’armistice, la fin de la première guerre mondiale.

La première guerre mondiale, qui d’après Claudia n’était pas si mondiale, le Mexique n’étant pas entré dans cette guerre par exemple…

Mais peut importe. La première guerre mondiale, c’est 4 ans de massacre entre 1914 et 1918,  9 millions de morts, 20 millions de blessés.

Deux grandes alliance, la triple entente ( France, Royaume-Uni, Russie) et la Triple Alliance (Allemagne, Autriche-Hongrie et leurs empire), et bien d’autres pays qui vont entrer en jeu.

La fin, le 11 Novembre 1918, Forêt de Compiègne, près de Rethondes, dans le train du Maréchal Fosch, sera signé l’armistice.

Dimanche 11 novembre 2012, 94 ans après cet évènement, bien loin de tout ce massacre et sous le soleil, se réunit un petit groupe francophone et mexicain au Panteon de la Piedad.

L’ambassadeur de France Elisabeth Beton Delègue, le Consul général de France au Mexique Gérald Martin, l’agrégé de défense de l’Ambassade de France Christophe Suard, ainsi que les membres des associations de vétérans français au Mexique, le président de Club France, Mexico Accueil sont de la partie. Ainsi que d’autres gens que je ne saurais identifié mais qui semblent avoir de la maille.

La cérémonie a commencé à 12h30 pétante avec un discours de l’Ambassadeur, discours enchainé par le dépôt de Fleur traditionnel par les différents comités présents.S’en suit une fantastique et captivante enumération de la liste des morts par 5 soldats, également indiqué sur le monument aux morts derrière.

Puis enchaînement par l’hymne national mexicain et français, chantonné timidement par les gens devant. On revient sur seux trois phrases par le curé en français et espagnol,

une minute de silence…et fin de cérémonie. Une heure.

Vient ensuite la deuxième phase, médiatique, session photo, les journalistes (Televisa,etc) viennent se ruer sur l’ambassadeur, l’harcèlent de questions sur Florence Cassez, ce qui l’énerve et rompt les entretiens.

Les français parlent entre eux,  semblent se connaître. Je soupçonne qu’ils proviennent du Club Mexico Accueil. Avec Claudia, on visite le cimetière, il y a une petite chapelle au fond sympathique, on profite du soleil et puis on repart…

J’ai un peu dialogué avec l’ambassadeur, je pensais lui poser quelques questions : son parcours, le rôle de l’ambassadeur et difficultés, pourquoi fêter le 11 novembre au mexique (valeur symbolique) , la présence francophone au mexique, etc.

, mais elle était assez occupée. Une autre fois, j’espère.

 

la video de l’évènement :

 

 

Et pour finir quelques videos sur la première guerre mondiale :

 

La Première Guerre Mondiale En Couleur – Episode 6 – La Victoire Et Le Désespoir(3/4)

C’est pas sorcier – La Guerre de 14-18

 

Alexandre, 26 ans, directeur artistique et artiste photographe francais. Je vis au Mexique depuis le 14 septembre 2011, dans le D.F, Mexico city.

Author: alexspectror

Alexandre, 26 ans, directeur artistique et artiste photographe francais. Je vis au Mexique depuis le 14 septembre 2011, dans le D.F, Mexico city.

Share This Post On

10 Comments

  1. Le ton est original, intéressant à lire. Que signifie le fait de barrer certains mots ?
    Je connais ce cimetière pour y être entré une fois, à la seconde fois je fus refoulé…

    Post a Reply
  2. Merci l’ami:). J’ai fini de rédiger cet article à 4h du mat, avec l´édition de la video. Comme tu vois, la partie récapitulatif de l´évènement est très succinte, je renvois plutôt à la video.
    Claudia m’avait d’ailleurs dit  » C’est tres carre comme ceremonie ». Oui, c est rigide, militaire.
    J’aime écrire des passages un peu plus trash, avec le fond de la pensée, ou avec de l’humour douteux. Mais, pour le laisser en retrait, comme si ce n´était pas tout à fait assumé, je le barre. Cela me rappelle les copies d´écoles, ou les âneries sont barrées mais toujours visible pour le professeur, et ca donne plus de dynamisme. Du moins, j’espère :p

    Enfin, tout comme toi, on m’a déjà refoulé l’entrée du cimetière, ceci en plein après midi..Ce qui est dommage, car il est très joli, et reposant.

    Post a Reply
  3. Tres interessant Alex! moi je ne savais pas que les representants de la France « fetaient » ce jour. Sinon c’est toujours tres interessant, mon grand pere comme quelqu’n de la famille de tous les francais, est alle a la grande guerre, donc c’est vraiment tres memorable. Merci pour la note Alex!

    Post a Reply
    • Ton grand père a laissé des photos, écrits derrière lui? C’est intéressant de revivre l’histoire par la famille.
      J’ai quelques photographies de mon arrière grand père en cavalier. Malheureusement, je ne connais presque pas son histoire
      . Mes grand parents me parlaient souvent comment ils vivaient pendant de la seconde guerre mondiale, la soupe populaire, etc…

      Post a Reply
      • Hummm faudra voir entre les affaires de mon pere, j’ai vu un jour la photo de quelqu’n en uniforme militaire, au debut j’ai cru que c’etait mon pere mais lui a cette epoque la n’avait encore ne, je vais chercher, mais c’est vrai que tout ce type de choses sont bien interessants quand meme.

        Post a Reply
  4. Génial l’article, c’est vrai que les cimetières sont des lieux qui inspirent… sauf les autorités il faut croire!
    Pourquoi s’évertuons nous en France (ici c’est la France au Mexique) à faire toujours des cérémonies aussi triste et ennuyeuse… Comment veulent-ils que l’on puise notre identité là dedans. Personnellement je ne m’y reconnais pas du tout…
    À quand des discours 2.0? :)
    Et puis on est au Mexique, la célébration du 11 novembre devrait plus colorée. (J’avais eu une super idée à ce propos qui est tombée à l’eau mais ce n’est que partie remise et quand ça ce fera je raconterai toute l’histoire).
    Le jour de mon enterrement, pitié, mettez de la musique, dansez, rigolez! comme on dit si bien ici, rire de tout, même (et surtout) de la mort jajaja

    Post a Reply
  5. Je ne sais pas pourquoi tout doit etre Florence Cassez? Qu’est-ce que pourriez dire l’Ambassateure de ca? elle ne peut pas repondre rien! mon dieu! Quelle idee des journalistes mexicains. . .

    Post a Reply
  6. MAIS QUE FAIT UN PRETRE ICI ? A l’époque il y avait déjà la séparation de l’Eglise et de l’Etat, et en plus un anticléricalisme militant et voilà qu’aujourd’hui c’est le retour !
    Evidemment il est impossible de consulter les disparus mais en métropole c’est inimaginable, heureusement !

    Post a Reply
    • J’ai regretté ne pas avoir discuté avec lui. Faire un article  » Un prête au Mexique ». Je le retrouverais peut être le 11 novembre prochain, ou s’il y a d’autres evenements à la mémoire des défunts francais.

      Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>